Midnight Coffee
le webzine sur l'actu musicale et artistique


BADBADNOTGOOD – III : Du jâze

13.05.2014 // Jean Marquier // 0 Commentaire

BBNG_Header

Salut, coucou, je vais vous parler du nouvel album de BADBADNOTGOOD, III. Eh oui. BADBADNOTGOOD est un trio de jazz canadien révélé en 2012 grâce à leur mélange de hip hop et de jazz, et leur tendance à reprendre de nombreux titres allant de Waka Flocka Flame à My Bloody Valentine en passant par James Blake et Kanye West. III est leur troisième album sorti ce mois ci, et leur premier a ne contenir que des morceaux originaux.

BBNGIIIEt je précise ça parce que c’est une bonne chose. Si j’aimais bien les reprises que BBNG faisaient, j’attendais plus de matériel original de leur part. Et un des éléments les plus flagrants de cet album qui sont dûs à cela sont aussi que les solos très jazzy se sont pas mal éloignés pour laissez la place à une prépondérance plus électronique.

Dans III, BADBADNOTGOOD expérimentent à nouveau avec leur style, et c’est quelque chose à célébrer. Ils ne se reposent pas sur leurs acquis, ajoutent de nouvelles choses, et c’est quelque chose qui leur réussit grandement, parce que le niveau est toujours aussi haut. On ressent toujours cette énergie dans l’interprétation des morceaux, la production est superbe et on sent un vent nouveau, d’une certaine manière, notamment dans les très réussis Kaleidoscope et Eyes Closed, mes morceaux favoris de l’album. Mais ils restent tout de même ancrés dans un style qui leur sied admirablement, jouant toujours aussi efficacement avec, comme dans le fantastique Hedron, probablement le morceau le plus ancré dans ce que BADBADNOTGOOD faisaient avant, preuve qu’ils sont toujours fidèles à eux mêmes pour autant.

Cependant, ce virage laisse de côté des éléments qui parfois faisaient plus mouche, et par moments, l’aspect électronique de certains morceaux peuvent être un peu gimmickesques. Notamment l’utilisation d’éléments un peu trap, qui marchent dans Can’t leave the Night, par exemple, mais qui sont parfois un peu fatiguants à la longue, ou en tout cas ne sont pas aussi percutants.

Cependant, III reste un album novateur pour BADBADNOTGOOD, et il reste quand même stylistiquement frais, pépère en somme. Et même si j’avais préféré leur second album, il reste une belle continuité dans le style du combo. Voilà.


Ecrit par Jean Marquier

Puisque je fais du son, je peux le critiquer, parce que j'ai un alibi. Nananananère. Aussi, j'ai un twitter et je suis tarnais. Castrais, plus précisément. Oui c’est hilarant, chut. Et musicien avec un interêt particulier pour les musiques étranges, expérimentales, tout ce qui se fait de bien quoi.

D'autres articles de Jean Marquier



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑