Midnight Coffee
le webzine sur l'actu musicale et artistique


Compte rendu du Rock en Seine : Journée du dimanche

29.08.2013 // Thomas Ferrandes // 1 Commentaire

page de couverture dimanche

Avant-propos : l’article qui va suivre est basé sur des notes prises au jour le jour lors du Rock en Seine 2013. Les propos tenus, malgré l’impartialité et la bonne foi légendaire de son auteur, n’engage que lui.

13h25 : Il pleut, je me suis pas réveillé et je suis a la bourre (le festival démarre une heure avant ce dimanche en raison des métros qui s’arrêtent… Une heure plus tôt). J’ai gardé de magnifiques souvenirs incrustés sur mes cuisses du live de Nine Inch Nails qui s’ajoutent à ceux récoltés hier pendant Hanni El Khatib. Cette dernière journée s’annonce physiquement compliquée.

14h26 : Petit crachin de merde qui se transforme en une belle pluie consistante en attendant Temples sur la grande scène, qui ne m’a pas du tout séduit sur disque.

15h00 : Pas mal de monde pour Temples malgré la pluie qui confirme son statut de futur grand du monde du néo psyché. Excellente surprise pour ma part, le groupe est assez génial en live.

Temples

Crédit photo : Victor Picon

15h40 : Surfer Blood, ou la blague Pop Punk de ce dimanche. Mauvais, voix dans les choux et… Beaucoup de monde. Premier hold-up de ce dimanche.

15h56 : C’est en passant devant les bornes SFR de rechargement de portable que mon instinct de fouille-merde est ressorti. Pour vous mettre dans le contexte, SFR propose des bornes gratuite de rechargement de portable pendant toute la durée du festival, se targuant de les recharger complètement en moins de 45 minutes grâce à l’énergie solaire. Mais pour cela il faudrait que les panneaux soit… Branchés. Deux hypothèses possibles : soit un mongolien les a débranché en passant soit SFR fait de la publicité mensongère. Make your choice, on laisse votre esprit critique délibérer.

SFR panneaux solaire

WP_20130825_004

EDIT : En parlant avec des gens du camping, le même dispositif serait mis en place sur le camping mais avec un ratio 1 heure pour 10% de batterie.

16h48 : Wall of Death vient de finir. C’était bruyant, planant et noir de monde. J’attendais ce groupe avec une impatience non dissimulée et je n’ai pas été déçu. Away, Main Obsession, In Yours Arms, Marble Blues… Tous les titres prennent une putain d’ampleur en concert et leur rock psyché couillu en ressort grandit. Un des meilleurs concerts de ce dimanche.

Wall of Death

Crédit photo : Nicolas Joubard

17h00 : Rapide passage devant Mac Miller à la scène de la cascade blindée. Pas mon style mais faut reconnaître le blanc bec a un excellent flow. Quelques chansons avec un esprit old school et des vocaux très agressifs m’ont conquis. Tout un concert comme ça et je signe cash.

17h04 : Nouvelle collection sac poubelle Summer 2013. Super tendance en ce dimanche.

miss sac poubelle rock en seine

17h20Balinger joue sur la scène Île-de-France. C’est une honte d’utiliser une Rickenbacker pour faire du pop rock teinté d’emo mais bon, on va pas leur en vouloir. Pas mal d’adepte sous la tente. Le groupe est encore jeune mais assez prometteur si il gomme ses niaiseries et qu’il privilégie ses montées en puissance assez excellentes. Du potentiel pour ce groupe francilien.

17h39 : la petite pluie vient à peine de s’arrêter. Beaucoup de monde attende pour Eels. Ça pue le pogo boueux pour System of a Down ce soir.

18h15 : Eels en live, ça fracasse. Ce rock brut, inspiré du blues et agrémenté de quelques petites excursions expérimentales m’a beaucoup plu. Vous ajoutez à ça une dose d’humour non négligeable (pour se cacher de ses textes à fleur de peau?) et vous obtenez un concert très agréable à voir et à entendre. Dommage que la setlist soit aussi inégale en terme de qualité.

Eels

Crédit photo : Victor Picon

18h51 : Interview de Wall of Death dans 20 minutes.

19h25 : Interview de Wall of Death annulée. Ces petits gars sont très demandés (et tant mieux pour eux).

20h10 : Les Bloody Beetroots Live sont ultra putain d’impressionnant au début. Toute la grande scène sans exception qui saute, un son presque parfait… Sauf que le soufflé retombe aussi vite qu’il est monté. Les titres s’enchaînent et se ressemblent, les instruments (batterie et grattes tout particulièrement) sont là en grande partie pour faire de la figuration (les cymbales de la batterie non repiqués m’ont choquées dans mon intérieur profond, surtout que le batteur est loin d’être un manche) et l’affiliation avec Prodigy leur tombent inévitablement sur la gueule. Effet Yorkshire assuré (ça montre très vite les dents mais ça ne mords jamais) et n’est pas Prodigy qui veut…

Bloody Beetroots

Crédit photo : Victor Picon

21h00 : Major Lazer… Musique poubelle digne des pires boîte de nuit du fin fond de la Creuse mélangé à du Dancehall. Au vu du nombre de moutons parqués devant la scène, je pense qu’on peut parler du plus gros hold-up de cette édition 2013. Je pars me caler pour System of a Down.

23h00 : System of a Down a clôturé en beauté cette édition 2013. Mon côté râleur hurle un peu car la setlist comprenait trop de morceaux inutiles (depuis quand les titres de Steal This Album sont indispensable sacrebleu !) mais les américains se sont donnés à fond. Mention spéciale à Mr Tankian qui n’a jamais faibli durant la petite heure et demi de concert. Unique regret complètement indépendant d’eux : Tricky jouait en même temps sur la scène Pression Live. Retour à la maison avec le sentiment d’avoir passé trois jours assez exceptionnels.

system of a down

Crédit photo : Victor Picon

Un immense merci à Ephelide pour l’accréditation et à toute l’équipe du Rock en Seine!

Top 3 des meilleurs concerts du Dimanche

01 – Wall of Death

02 – System of a Down

03 – Eels

Vous pouvez lire le compte rendu de la journée du vendredi ICI

Vous pouvez lire le compte rendu de la journée du samedi ICI


Ecrit par Thomas Ferrandes

rédacteur à Midnight Coffee.

D'autres articles de Thomas Ferrandes



Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑