Midnight Coffee
le webzine sur l'actu musicale et artistique


SOHN + 1921

namethumb_w600px_img_event_aa4d0388-72d3-4237-a828-751a1b54f025
Chargement de la carte ….

Date / Heure

Date(s) – 23/04/2018
19 h 30 min – 22 h 30 min

Emplacement

Café de la Danse

Catégories


Début 2013, la toile s’affole pour SOHN, remarqué par ses remixes pour Rhye et Disclosure, ses productions pour Banks et Kwabs et surtout ses maxis qui dévoilent son electronica hypnotique.

Début 2013, la toile s’affole pour SOHN, remarqué par ses remixes pour Rhye et Disclosure, ses productions pour Banks et Kwabs et surtout ses maxis qui dévoilent son electronica hypnotique.
 Derrière le pseudonyme germanophone se cache en fait un producteur britannique exilé à Vienne prêt alors à conquérir le monde avec un premier album magnifique, Tremors, aux compositions entêtantes entre pop futuriste et électro rêveuse, faisant écho à celles d’un certain James Blake. Deux ans plus tard, SOHN troque Vienne pour la chaleur de Los Angeles. Dans son deuxième album, Rennen (« courir » en allemand), le Britannique reprend son rythme nocturne de folie comme pour son précédent opus, passant plusieurs mois seul en studio en Californie, à enregistrer jusqu’au petit matin. Expérimentant de nouvelles méthodes d’enregistrements, il explore aussi de nouveaux instruments bien particuliers pour chaque titre afin de mettre en avant rythmes et mélodies. Toujours riche en harmonies vocales, mélodies bien ficelées, synthés sombres et percussions lancinantes, Rennen est un disque traversé par une sensibilité et une émotion imparables, un véritable voyage porté par la voix cristalline du Britannique. Empruntant encore plus à la soul que son prédécesseur, on ne sort pas indemne de cet album d’une grande élégance vacillant entre ambient, électro et soul et qui devrait imposer SOHN encore un peu plus parmi les producteurs et multi- instrumentalistes de grand talent.

Première partie : 1921 (DAVID ÅHLÉN & ANDREAS EKLÖF). Auteurs en solo de disques salués par la critique, la collaboration entre les deux artistes donne naissance à une musique unique et hors norme : la voix angélique et l’inimitable falsetto de David Åhlén trouvent un écrin parfait grâce aux nappes électroniques toutes en harmonies et en contrepoints composées par Andreas Eklöf. Considéré comme «le Arvo Pärt de l’indie pop», David Åhlén et ses mélodies hors du temps peuvent évoquer les univers de Bon Iver, Antony ou Fredo Viola tout en conservant leur propre singularité. Ensemble avec Andreas Eklöf, le duo 1921 offre une proposition inédite : une sorte de musique de chambre électronique à mi-chemin entre Antony & the Johnsons et Vangelis.

Une soirée présentée par le Café de la Danse dans le cadre du festival Clap Your Hands. Ouverture des portes à 19h30. Début des concerts à 20h.

Tarifs : Entrée : 27.50€

Billetteries :
Digitick


Back to Top ↑