Midnight Coffee
le webzine sur l'actu musicale et artistique


Pony Pony Run Run : L’interview café @ Aluna Festival

30.06.2016 // Magali Arsac // 0 Commentaire

pony pony run run interview

C’était en 2010, et Sarah réalise une première interview pour Midnight Coffee. LA première avec Gaëtan et Amaël, plus connus sous le nom de Pony Pony Run Run.

2016. La boucle est bouclée, 6 ans après,  je pars à leur rencontre au Ardèche Aluna Festival. Retour sur ce beau moment, si particulier pour nous <3 

 

L’histoire de votre dernier album « Voyage, Voyage » ?

Gaëtan : C’est un album qui porte très bien son nom, car il a été composé au cours de voyages. C’est surtout un album qui a été fait avec l’envie de faire de la musique, prendre le temps et faire les choses bien.

Il y a une forme de liberté qu’on s’est octroyée et j’espère que ça se ressens dans les titres, sans pression.

Amaël : On s’est amusé à le faire et c’est pour faire vibrer les gens.

pony pony run run

 Votre duo existe depuis plus de 10 ans, est-ce que quelque chose a changé dans votre approche de la musique ?

Gaëtan : On est retournés aux sources. Au début, tu fais de la musique sans savoir pourquoi, après tu finis par en faire ton métier et tu comprends un peu les contraintes, et finalement tu reviens à la base : faire de la musique pour en faire. Cet album-là, c’est juste une histoire d’envie, de plaisir, c’est vraiment le seul moteur du projet.

Amaël : Tu te laisses toujours surprendre par toi-même, proposer des choses différentes, tu penses avoir des acquis mais, au final, tu découvres toujours des nouvelles choses.

Gaëtan : Plus on vieillit, moins on intellectualise la musique, on laisse la place à l’inconscient.

Le choix visuel des clips ?

Gaëtan : On est tombé sur la technologie, on a trouvé ça hallucinant pour notre clip « Alright ». On est donc allé à Tokyo, car on connait bien le Japon et la technologie y était. On a voulu un clip complètement immersif, on voyage dans le clip, il y a mille manières de le regarder.

Les groupes nantais ?

Amaël : C’est très varié. Il y a beaucoup de groupes dans une mouvance électro pop comme Pégase, Minitel Rose, C2C à l’époque. Il y a aussi une scène indie très pointue, mais aussi des nouveaux représentant de la chanson française comme Dominique A.

Gaëtan : Quand on est arrivé là-bas dans les années 2000, on a eu plein de lieux pour faire des choses, avancer, on était aux Beaux Arts, il y a un vrai vivier créatif.

pony pony run run

L’Ardèche, vous connaissez ?

Gaëtan : C’est la première fois qu’on vient en Ardèche, et surement pas la dernière ! C’est une belle découverte, c’est un endroit très préservé, les montagnes, c’est rare de voir ça de nos jours.

 Les actualités ?

Gaëtan : Il y a des choses qui arrivent très rapidement…

Amaël : Pour te dire une exclusivité, ça va être très différent de ce que l’on fait d’habitude !

 

Est-ce que vous aimez le café ?

Gaëtan : J’adore le café ! Et on a une bonne connaissance à Paris qui fait torréfier son café d’une manière très précise juste à côté de son restaurant le Richer. Il faut demander le café de Charles de la part de Pony Pony Run Run.

Amaël : J’adore le café très acide !

pony pony run run interview midnight coffee

Les photos du concert

Le live report du Ardèche Aluna Festival

On commente et on partage with a coffee of course ! 

 


Ecrit par Magali Arsac

Rédactrice en chef à Midnight Coffee. Passionnée de musique, de mode, d'art & d'histoire. Coffee Addict.

D'autres articles de Magali Arsac



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑