Midnight Coffee
le webzine sur l'actu musicale et artistique


Soirée d’ouverture réussie pour le Midi Festival !

27.07.2013 // Sarah Lonegro // 0 Commentaire

midi festival

 

Ce vendredi 26 juillet, Midnight Coffee était présent au Midi Festival pour les concerts à l’hippodrome d’Hyères. Un joli line-up de prévu avec Appletop, Splashh, Peter Hook & The Light ainsi que The Horrors.

19H20 : Appletop entre sur scène. Les trois compères hyèrois ouvrent le bal avec leur son indie-rock, bien à eux. La foule commence à se faire nombreuse et Appletop prend son pied sur cette terre qui est la leur. Avec leur dynamisme et sans prétention, ils nous font rapidement penser à des grands de la musique comme les Artic Monkeys qui étaient d’ailleurs dans le sud, il y a une semaine de là. Alors des français qui font du bon son anglais, c’est rare mais c’est surtout enrichissant. Rentrés chez vous, vous ne vous lasserez pas d’écouter leur premier album « City Can Wait » ainsi que l’EP Twenty Five qui annonce l’arrivée de leur deuxième album prévu début 2013. Les hommes à tête de pomme ont encore de nombreuses choses à nous apprendre, et par ici, on en est fier !

20h20 : C’est au tour de Splashh de se faire entendre. Le jeune groupe londonien à l’influence summer grunge charme et se laisse charmer par le lieu et le public réceptif. Les vrais fans sont devant et les plus curieux s’approchent d’eux, aimantés. En véritable coup de coeur de la soirée, je ne pourrais faire que l’éloge de ces quatre musiciens si prometteurs. On pense parfois aux Strokes quand on les écoute, les Strokes dans leur bon jour. La voix du chanteur est un régal, en bonne nana que je suis, je craque. Voilà, c’est fait, une fan de plus et je ne dois pas être la seule à être conquise ce soir-là. C’est aussi ça l’esprit du Midi Festival, voir des grands et rencontrer des groupes plus atypiques, avec un talent propre à eux. Alors on retient le doux nom de Splashh, comme si une grosse vague m’avait claqué la face, et on se laisse emporter par leur musique.

 

 21h30 : L’heure est grave, c’est au tour de Peter Hook & The Light de monter sur scène. Ça s’agite dans la foule, l’impatience se fait ressentir, et les voilà, le voilà face à nous. Peter Hook, fameux bassiste de Joy Division, New Order ou Freebass accompagné de son groupe « The Light ». Le public fanatique reconnait les titres dès les premières notes et s’enivre de leur musique. Et ce soir là, nous n’aurons pas eu un groupe sur scène mais quelque part, trois. Du Joy Division, du New Order et Peter Hook & The Light. C’est fort, émouvant et contagieux. La foule s’agite, l’énergie du groupe est fabuleuse et on se laisse imaginer Peter Hook à l’époque où il était avec les anciens Warsaw. Epoque que je n’ai pu connaître mais qui pour un bon nombre du public, a pu rappeler de bons souvenirs.

 

23h : C’est au tour de The Horrors. Les cinq membres plus lumineux que jamais se font attendre par une foule nombreuse. Leur musique psychédélique transporte et Faris Rotter porte, en live, ce grain de voix si singulier que l’on retrouve dans les albums. Ce sont de bons musiciens de studio certes, mais surtout des hommes faits pour la scène. Après avoir principalement joué leur trois derniers albums, The Horrors ferme cette soirée d’ouverture sur une bonne note, avec des fans conquis. Cette édition 2013 s’annonce sous un beau jour, il n’y a plus qu’à en profiter jusqu’à la fin du week-end !

> Midi Festival


Ecrit par Sarah Lonegro

Rédactrice en Chef de Midnight Coffee, une tasse de café à la main, l'autre tapotant le clavier les soirs de pleine lune.

D'autres articles de Sarah Lonegro



Back to Top ↑