Midnight Coffee
le webzine sur l'actu musicale et artistique


Thousand Ravens – Sacred Flame : Destination 90′s

21.09.2013 // Thomas Ferrandes // 0 Commentaire

Thousand+Ravens+1322339472_TR_plage_bubbles (1)

Encore une chronique d’un groupe sorti tout droit des studios de Charles Kallaghan Massabo. Après les géniaux Ze Gran Zeft et les heavy rockeurs de Hell Rules Heaven, c’est Thousand Ravens qui passe au crible du marc de café.

Sacred Flame, le premier EP des bordelais, est né de la rencontre de trois musiciens au pedigree plutôt sympathique dans le paysage musical français (Shob et sa collaboration avec Eths, Simon, batteur de Warattah et Nicolas).

544115_317461691710418_369055791_n (1)

La production tout d’abord. À ma grande surprise, Kallaghan a fait un son et un mixage sensiblement différent que sur ses sorties habituelles, s’accordant parfaitement avec le style joué. Si les skeuds de Ze Gran Zeft et Hell Rules Heaven avaient une production ultra lisse, ultra monstrueuse mais du coup assez commune, Thousand Ravens débarque avec son propre, mais surtout avec un certain grain (notamment sur les guitares), collant parfaitement à l’ambiance très Alice in Chain qui se dégage de ces trois titres.

Niveau composition, on est aux antipodes de ce qu’il se fait actuellement en terme de metal. ET PUTAIN MERCI. Cette galette respire la noirceur des groupes qui ont fait l’âge d’or du genre dans les années 90. Du refrain atmosphérique très Deftones sur Sacred Flame jusqu’au groove des meilleurs groupes de néo-metal suintant de tous les morceaux en passant par les vocaux possédés de Shob (vous avez dit Korn sur l’intro d’Eternal Queen?), Thousand Ravens a parfaitement assimilé les sons de cette époque et rend une copie… Un peu trop parfaite. Les influences suscitées, bien que parfaitement retranscrites, se font parfois trop envahissantes et masquent les tentatives d’originalités qu’essaie le groupe (le final d’Eternal Queen, le pont de Roaming In The Depth…). Pourtant, Thousand Ravens s’en sort royalement bien et il n’y a qu’à écouter le titre éponyme pour s’en rendre compte.

Difficile de se faire un avis sur maxi aussi court. Même si les tracks sont un peu plombés par des influences trop présentes, les trois Bordelais ont un potentiel énorme, appuyé par une production qui met en valeur la moindre note de chaque morceau et un sens de la composition bien aiguisé. Péchant par un petit manque d’originalité, Thousand Ravens passe tout de même haut la main la barre du premier jet : Sacred Flame ravira les aficionados de bon Rock Metal comme on en fait plus… Malheureusement.


Ecrit par Thomas Ferrandes

rédacteur à Midnight Coffee.

D'autres articles de Thomas Ferrandes



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑