Anoraak

Nouvel ovni de la scène New-wave, les sonorités synthétiques de ce nantais en font parler plus d’un. Avec une voix frissonnantes et ses influences 80’s, ce dernier nous fait voyager dans des paysages californiens à en couper le souffle. Anoraak est un artiste passionné,  créant une musique aux tonalités mélancoliques, sans prétentions et qui l’amènera bien loin.

Trés cher Anoraak, j’ai appris que tu jouais au début comme batteur de Pony Pony Run Run, comment se fait il que tu n’en fasses plus partie ?
C’est un choix personnel car je ne pouvais pas avoir deux projets en même temps. C’est impossible de consilier les deux surtout que je joue à l’étranger avec Anoraak.

En parlant de ça, Pourquoi Anoraak ?
Anoraak, ça veut dire en language inuite  » vent « , ça vient de  »anoré ».

C’est vraiment ça ?
Heu.. presque. Le whisky monte à la tête (rires).

J’ai pu remarquer que vous êtiez deux sur scène !
Alors, il y a avec moi Guillaume qui est mon batteur et qui en dehors de ça, fait partie d’un groupe qui s’appelle North Pole Dancer.

Grâce à l’EP  » Nightdrive with you  » tu as pu faire une tournée monstre qui t’as même permis d’aller aux USA. Comment c’est passé cette tournée ?
Ça s’est très bien passé, c’est extrêmement agréable de pouvoir voyager autant grâce à la musique. J’ai commencé seul sur scène pour des raisons de praticité et de rapidité de mise en place, puis il y a eu Guillaume et à partir de la rentrée on sera trois à partager ça.

Une date favorite ?
Favorite pas vraiment, chaque date est agréable. La plus mémorable ceci dit, ce doit être la première fois que j’ai joué à New York, c’était une soirée Valérie et il y a avait une enseigne lumineuse à l’entrée de la salle sur laquelle était écrit en gros VALERIE COLLECTIVE . C’était le première fois que je mettais les pieds sur le sol américain, et c’est pas le genre de truc que tu oublies.

A quand une Valerie Party en France ?
Dans le Sud par exemple, il y en a eu une à Marseille l’année derniere avec Minitel rose, Russ Chimes, et moi même, c’était à la Belle de mai et sinon pas dans l’immédiat, chacun se concentre sur son projet pour le moment, Valerie se repose (rires)

Certain compare  » Nightdrive with you  » à une hymne underground, qu’en penses tu ?
Tout ce que je peux dire c’est que c’est assez flatteur, mais je n’ai pas le recul suffisant pour pouvoir l’affirmer, d’autant que suis le premier étonné que ce titre ait tant circulé.

Peux tu nous en dire plus à propos de ton premier album sorti le 30 aout ?
Il s’appelle « Wherever the sun sets«  et il est composé de 11 titres. Il est plus instrumental que Nightdrive with you, car cette fois je suis allé en studio pour enregistrer tous les instruments, c’est un véritable crossover instrumental/électronique.

Des projets précis à l’avenir ?
Mystère…

Une dernière question, comment bois tu ton café ?
Serré et sans sucres, s’il te plait !

Anoraak.

Son myspace : www.myspace.com/anoraak

Une réflexion sur “Anoraak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.