Loo and Placido


En seulement quelques années, Loo and Placido ont réussi à se forger une solide réputation grâce à leurs bootlegs, ces mélanges étonnants pour lesquels les deux artistes sont désormais mondialement connus. Avec maintenant plus d’une centaine de bootlegs au compteur, ils ont su travailler pour des émissions telles que MTV Europe Awards, MTV MASH, mais aussi pour des radios comme MTV Angleterre, NRJ.. Cependant n’oublions pas de parler des collaborations avec des artistes tels que les Dandy Warhols, Mousse-T et l’incontournable Madonna qui a choisi un de leur bootleg pour l’interpréter en live et l’intégrer au show de son  » Sticky & Sweet Tour « . Loo and Placido, ce sont un peu des Artistes hors du commun à la Electronic Popstar Killers. A écouter sans modérations !

Comment vous êtes vous rencontrés ?
Placido : En fin de groupes respectifs, j’ai travaillé avec un chanteur en studio et on venait de rencontrer Loo là bas qui au final a bossé avec nous puis finalement c’est tombé à l’eau et on a fait que tous les deux alors que l’on ne se connaissait pas vraiment c’est à dire qu’on s’était jamais croisé en tournée ni rien.. c’était vraiment le hasard.

Sinon, il faut plutôt dire que vous avez à la base un style plutot rock, l’un était bassiste et l’autre batteur…
Loo : On faisait du studio, prod et réalisation d’album à la base.. et enfait dans nos tournées de groupes respectifs, on faisait des fins de soirée à mixer.  Au début c’est un bon moyen de s’évader et ça s’est passé de plus en plus sérieusement jusqu’à aujourd’hui. Enfait, tout est parti des bootlegs qu’on a mis sur internet, on laissait aussi notre email et par la suite, il y a des gens qui contactent, c’est d’ailleurs comme ça qu’on a eu une émission pour MTV ou une émission sur NRJ le samedi soir pendant 3 ans, en fait ils nous ont pris via un mix qui avait rien à voir avec leur style mais ça leur a plu et de là est venu des propositions de live et voilà comment on est là..

Des souvenirs de votre premier bootleg ?
Placido : En fait j’en jouais avec un ami, alors qu’on savait même pas que ça s’appellait ainsi. On faisait souvent des soirées, chacun ammenait ses disques et puis on mélangeait tout ça, les Beastie boys, AC/DC, les Pixies, du Nirvana, tout y passait. Aprés on avait peu de matiére donc on utilisait des voix hip hop.. Sinon je me souviens d’un premier bootleg avec Mr Oizo et Ol Dirty Bastard qui était un des premiers que j’ai du faire.

Alors que faites vous en ce moment & que comptez vous faire à l’avenir ?
Placido
: Ces derniers temps, nous ne faisons beaucoup de dates à l’étranger plus qu’en France comme en Suisse, en Espagne, en Allemagne..et depuis cette année ça s’est intensifié. Sinon là, on est entrain de faire un nouveau mix et puis vraiment, on aimerait sortir notre premier EP, ce qui serait bien. (rires).
Loo : On aimerait bien se poser et faire une production, pas un bootleg. Il est aussi là le but !

Vous pensez avoir des influences particulières pour vos futures productions ?
Loo : Non pas d’influences particulières, tu sais, nous on aime Daft Punk, le Reggae, Public Enemy. On passe du coq à l’âne. On écoute plus d’albums comme avant en fait.. à l’époque on était content d’acheter notre vinyl, d’arriver chez nous, se poser et écouter maintenant c’est différent, on  consomme autrement la musique, on écoute des  » morceaux de titres « , c’est 10 secondes par morceaux. On arrive dans cette saturation musicale, on a plus de temps.(rires)

Sinon, en terme de dates, vous en avez une qui a vous a bien marqué ?
Placido : Fusion Festival en Allemagne, premiere et deuxieme édition dans le Nord de Berlin. Il s’est démarqué des autres car déjà il a la particularité d’être un festival où personne ne sait qui y joue. Y’a pas d’affiches, les  30 000 personnes arrivent à chaques fois pour écouter des choses nouvelles ou se faire une bonne surprise. Y’a pleins de découvertes et de grosses tête d’affiches, mais tout est gardé secret. Nous sommes passés aprés un groupe de garage psychédélique, il y avait 1000 personnes qui étaient à fond, on pensait que ça allait être difficile pour que les gens restent pour nous aprés ça et puis finalement ils étaient là et à fond. C’est vraiment bien.

Bon allez, 5 titres que vous aimeriez passer en soirée !
Placido
: Alors.. Babylon de Congorock, Rollin and scratchin des Daft Punk.. Non mais c’est vraiment dur d’isoler des titres ou albums c’est comme les influences..
Loo
: C’est un peu comme  » Qu’est ce que tu ammenerais sur une île ?  » (rires)
Placido
: J’ai déjà du mal quand je prends mon I-pod et que je dois choisir, ducoup je fais « aléatoire » et ça va plus vite (rires).

Un café pour finir ça ?
Loo & Placido : Nous, on le boit aldente !

LOO AND PLACIDO

Leur myspace : www.myspace.com/looandplacido

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.