Alphabreak

 En 2009, un trio parisien vit le jour sous le nom d’AlphaBreak regroupant trois passionnés de Musique ayant la particularité de posséder chacun une fonction bien déterminée au sein du groupe. Avec à leur actif l’album Rediscovery sorti en 2010 revisitant les Daft Punk et quelques autres singles en ligne sur leur Myspace, Livio accompagné de son frère P. Capelo et son acolyte Whisper T ne sont pas prêts de lâcher l’affaire et sont mêmes partants pour nous faire à nouveau (re)découvrir des morceaux cultes à travers les âges.

Parlez nous de vous. La formation du groupe et ce qui s’en suit..

P. Capelo : L’idée de la création du groupe est partie du fait qu’avec Whisper T, on faisait des compos dans ma chambre et étant donné que Livio est mon frère, on a finalement composé à trois. On peut dire que la pièce maitresse d’AlphaBreak est quand même Whisper T car il compose la plupart des morceaux et nous on améliore la chose aprés coup et c’est ce qui donne notre son.

Livio
:
Un mélange des goûts musicaux de chacun, c’est ce qui donne au final notre touche. Whisper T a des influences hip hop, P. Capelo a des influences plus electro et moi, je suis encore à l’ancienne, avec beaucoup de funk, de l’electro des premiers temps..
Aprés pour parler des fonctions, chacun a son p’tit monde en dehors du groupe. Sinon, P. Capelo est Dj et Beat Maker, Whisper T est au synthétiseur, il est compositeur, chanteur et même dessinateur, en suite il y a moi qui suis graphiste, DJ et Beat Maker.. enfin plutôt le gros profiteur de la bande, du genre qui boit tout le temps des bières et qui laisse faire les autres.(rires) Bon plus sérieusement, comme je l’ai dis auparavant chacun à sa spécialité, chacun fait quelque chose de son côté mais à nous trois ça donne AlphaBreak.

Une explication pour « AlphaBreak » ?

P. Capelo : A la base on voulait appeler le groupe « AlphaBeat » mais ce nom est déjà pris par un groupe pop/rock danois et puis même « beat », ça sonne moyen en français bon après on a cherché et trouvé qu’AlphaBreak ça faisait bien et puis il faut dire que ça nous correspondait déjà un peu plus car on écoute beaucoup d’hip-hop donc « break » pour « breakbeat », « breakdance », ces choses là.

Livio : Sinon dans tout ce qui est informatique, « Alpha » est utilisé pour dire « Origine », et « Break », tu fais de l’anglais et tu le sais, ça veut dire « Casser ». Donc on casse toutes les origines. Donc c’est pas original mais c’est quand même pour apporter quelque chose de nouveau (rires). On cherche pas à se donner une image particulière et on fonce pour faire ce qui nous plait avant tout. Et on verra bien par la suite.

Et si on parlait de Rediscovery ?

Livio : C’est partie d’une idée idée très simple à la base, donc à la base c’est notre cher Whisper T qui a fait un premier remix sur Aerodynamic qu’on a ensuite retravaillé ensemble et de là on a décidé de relever le défi de remixer les Daft Punk, on a même pas percuté sur le coup mais en plus quand on a lancé ça ils étaient en pleine élaboration de la B.O de Tron Legacy. D’ailleurs les mecs sur les blogs disent souvent qu’on a bien lancés en même temps et on a bien réussi notre coup mais enfaite c’était pas du tout volontaire si on regarde bien. Sinon « Rediscovery », ça veut dire clairement « Redécouvrir » et notre but a été de faire découvrir à tous la version de l’album Discovery des Daft Punk revisitée avec nos propres influences.

Des projets à venir ?

P. Capelo : Top secret.(rires) On a des dizaines en fait mais on peut parler d’un nouvel album remix de Linkin Park, « Meteora » ensuite on a un remix en cours pour l’allemand Alpha Boy & bien sur les scènes. A côté de ça, on continue à produire des musiques qui sortiront peut être après sur notre myspace, on verra pour ça!

Des influences particulières/coups de coeur ?

Livio : Ouais, pour moi c’est Sardou, Mariah Carey, Prince..(rires) Bon plus sérieusement.. The Reddings qui ont des morceaux incontournables, Zapp and Roger, Phonat, Danger, Siriusmo.. Il y en a beaucoup trop.
Pierro
: Livio m’a fait découvrir des tas de choses après c’est vrai que de mon côté, je suis plutôt penché dans l’electro mais il m’a fait découvrir tout ce qui est funk, hip hop vocal à l’ancienne, origines de l’electro, de la house. Daft Punk première influence à tous. Et pour moi surtout, Erykah Badu mais beaucoup d’autres aussi.
Whisper T
: Timbaland et Kanye West pour les productions, Akhenaton et Mc Solaar pour leurs textes, Phoenix pour leurs mélodies.. Beaucoup trop à citer aussi.

Bon, un café ?

Whisper T : Pas de café, ni drogues, tout dans la tête. (rires)
Livio : Un café Grand-Mère.. Comment elle sappelle cette cafetiére de merde déjà ?.. Ouais, un café Grand-Mère SENSEO. De la tuerie! (rires)
P. Capelo : Un Capuccino.
Livio : Un Café Grand-Mère.. Avec ça, j’vais passer pour un connard, ça va pas le faire. (rires)

AlphaBreak
Leur Myspace : www.myspace.fr/alphabreak
Pour télécharger l’album Rediscovery : www.lastfm.fr/music/Alphabreak

3 réflexions sur “Alphabreak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *