Le retour gagnant de Depeche Mode

Delta Machine, sorti le 26 Mars dernier, est le dernier album en date du groupe Depeche Mode. Alors que peu pariaient sur la longévité de la bande formée par Martin Gore et ses camarades, les années montrent que Depeche Mode a donné raison à la minorité. En effet, après plus de 30 ans de carrière et 13 albums, le groupe semble plus que jamais installé au firmament.

Même si Delta Machine n’est pas à la hauteur d’albums comme Violator ou Playing the Angel, ce nouvel opus des britanniques ne déçoit pas. Welcome to my world lance efficacement la machine, avec un sample et un refrain on ne peut plus efficaces. Puis, se succèdent les tubes dont les plus marquants sont Heaven, le premier single assez mélancolique, Secret to the End, Slow, Alone ou encore Broken.
L’écoute entière de la galette nous permet de voir l’importance de plus en plus capitale des parties guitare (pourtant simplistes) signées Martin Gore sans pour autant que les synthés ne soient laissés au second plan. Cet effort, plus que louable, a un impact musical important, car l’impression de chansons « vides » ne nous vient plus à l’esprit comme ce fut le cas sur de nombreux albums dépêchemodiens par le passé. Ceci nous laisse penser que l’identité de Depeche Mode semble désormais plus évidente que jamais. Ce n’est d’ailleurs sans doute pas sans raison que le trio a choisi comme titre de ce treizième album deux mots commençant par les initiales du groupe. L’esprit qui se dégage, tant par ce choix, que par les textes, laisser à penser que Delta Machine est un album éponyme. D’ailleurs, il est peu probable que ce soit de manière anodine que le trio ait choisi d’intituler le morceau d’ouverture Welcome to my world (Bienvenue dans mon monde), dans lequel Dave Gahan s’amuse à chanter « I’ll penetrate your soul » (Je pénètre ton esprit).

Pour promouvoir la machine, Depeche Mode n’a pas fait dans la demi-mesure cette fois-ci. Un concert au Palais Nikaia de Nice lancera la tournée le samedi 4 Mai, avant un long périple estival à travers les stades et quelques uns des plus grands festivals européens. Et après une petite pause, le groupe sera de retour à travers l’Europe et notamment en France, son pays de prédilection, pour quatre grosses dates : Lille (17 Novembre), Montpellier (21 Janvier 2014), Lyon (23 Janvier 2014) et Strasbourg (2 Février 2014).
Etant donné que Depeche Mode a toujours su faire passer les critiques musicaux pour des imbéciles, nous ne prendrons pas le risque de juger l’ampleur de cette tournée. Si beaucoup pariaient sur un flop évident au cours de l’hiver, peu sont les lieux dans lesquels les places sont encore disponibles pour assister à une prestation de ce groupe pionnier de l’électro-rock.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.