Chronique du live de Thirty Seconds To Mars aux Voix du Gaou !

Le soir du 18 juillet 2013, Midnight Coffee se trouvait aux Voix du Gaou pour le live de Thirty Seconds to Mars, et dont la première partie était Superbus.

Malgré un temps qui se laissait à désirer, les Superbus sont montés sur scène pour la première partie de Thirty Seconds to Mars. Bien que nous ne soyons pas des fans de la première heure, comme dix ans auparavant, nous avons pu constater que le phénomène n’avait pas perdu de fans durant leurs deux années d’absence. C’est avec le doux nom d’hystérie collective, que le public particulièrement réceptif, est tombé sous le charme de Jenn et ses compères. Des t-shirts secoués dans les airs, arrivant parfois même jusqu’à la scène, des blagues sur le fameux Jared dans les backstages histoire de motiver les troupes, et même une courte reprise de « Du Hast  » de Rammstein, rien n’a été mis de côté pour faire bouger la foule endiablée. Bien qu’il y ait eu un petit problème technique pendant le show, ce dernier s’est trouvé être un atout pour le groupe, qui a finalement relancé le public qui en demandait toujours plus. Et comme public, on a pu même apercevoir, Shannon Leto, ce qui n’est pas des moins prestigieux et qui semblait lui aussi absorbé par le charme de Jenn. Mesdames, vous savez maintenant de qui vous inspirer. A bon entendeur.

Et quelle agréable surprise lors de l’entracte musicale, que d’entendre quelques musiques du précieux second album de SOMA, « Nobody’s hotter than God » . Tout annonçait que la suite ne pouvait être que meilleure pour les adorateurs de musiques que nous sommes, Amen.

 thirty seconds to mars

Les lumières plongent la foule dans le noir, les cris de fans exacerbés se font entendre et les quatres musiciens de Thirty Seconds to Mars entrent sur scène. Jared Leto commence le live dans un thème survitaminé, même électrique. Ce dernier s’amuse à parler en français, à chercher les gens « très ouf  » comme lui à monter sur scène. Entre quelques morceaux, des performers habillés en costards portant des masques à gaz, nous font vibrer par leur talent divers. Ce qui permettait au groupe de reprendre des forces et au public d’en prendre plein les yeux. Un vrai show aux airs de « riot  » dont Jared Leto en est le gourou avec cette foule aux poings tendus vers le ciel pour « Closer To The Edge » . Il dénonce sur « This is War » , fait virevolter le drapeau français sur « Do or Die » , et fait participer intensivement le public, au point d’en motiver certains au cas par cas. Le live s’en suit, de performers revenant cagoulés sur « City Of Angels  » pour faire les percussions, de ballons jetés dans les airs et autres bouées, puis d’une session acoustique reprenant les incontournables comme « The Kill » . On se laisse finalement reconquérir par cet amour de jeunesse renaissant de ses cendres. Un vrai phœnix le Jared. Le concert se finit sur « Up in the Air  » avec un bon nombre de personnes sur scène, (cassedédi à CC, petite groupie va!), et la folle énergie communicative du groupe, qui jusqu’au dernier moment a su nous tenir en haleine.

On s’en souviendra de ce concert chez Midnight Coffee, et on vous le recommande même !

 

> Voix du Gaou

> Thirty Seconds to Mars

> Thirty Seconds to Mars sur Itunes

Une réflexion sur “Chronique du live de Thirty Seconds To Mars aux Voix du Gaou !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *