Mue, le nouvel album d’Emilie Simon

Près de trois ans après l’excellent Franky Knight, dédié à la mémoire de son défunt compagnon, François Chevallier, Emilie Simon revient avec un nouvel opus, Mue, dont la sortie est prévue pour le 17 mars. Le premier single, Menteur, a été dévoilé.

Emilie Simon est une multi-instrumentiste française de qualité. Révélée en 2003 par son album éponyme, récompensé par une Victoire de la musique dans la catégorie « Album électronique » l’année suivante, elle n’a cessé de grimper sur la scène française.
Auteure de la bande annonce du film documentaire La Marche de l’Empereur, la jolie montpelliéraine montre que sa musique a une dimension cinématographique, ce dont peu d’artistes français peuvent se vanter. Ce deuxième essai, très expérimental, est lui aussi récompensé comme étant la meilleure bande originale de film.

Son troisième album, Végétal, laisse apparaître un côté plus rock n’roll. Les textes sont en réalité articulés sur des jeux de mots végétaux, tandis que les sonorités plongent dans différents univers naturels qui transmettent une certaine joie. Le piano est davantage utilisé et quelques titres comme  Fleur de Saison  sont diffusés sur les ondes radiophoniques. Cette galette de qualité lui vaudra d’obtenir une nouvelle Victoire de la musique, cette fois, dans la catégorie « Album électronique de l’année ». La tournée qui s’en suivra sera une réelle réussite, et son point d’orgue, le concert à l’Olympia, fera l’objet d’une captation en DVD. On y trouvera des chansons des trois premiers opus, mais également une reprise osée, mais réussie de  Come As You Are , de Nirvana.

The Big Machine, enregistré de l’autre côté de l’Atlantique et paru en septembre 2009, est plus électronique. Quelques titres, tels que The Ballad of the Big Machine, Rainbow et Rocket To The Moon sont de véritables perles, et montrent que mademoiselle Simon n’a rien à envier à des pointures internationales telles que Kate Bush. Pour autant, il ne serait pas justifié de penser qu’elle serait uniquement influencée par les grands noms de la pop, car bien au contraire, elle a toujours avoué être guidée par les pionniers du rock que sont Iggy Pop, The Who, Velvet Underground ou encore Nirvana.
Franky Knight, son cinquième joyau, entièrement dédié à la mémoire de son défunt compagnon, transporte dans un univers à la fois sombre et optimiste. Ce n’est d’ailleurs pas de façon anodine que celui-ci a servi de bande originale au film La Délicatesse, de David Foenkinos, dont l’histoire est celle d’une jeune femme (Audrey Tautou), qui, totalement perdue après le décès de son bien aimé, réussit petit à petit à reconstruire sa vie. Les compositions sont principalement à base de piano, mais l’univers électronique est toujours aussi présent.

[tube] http://www.youtube.com/watch?v=3oAqJDz8oqo [/tube]

 

 

 

Une réflexion sur “Mue, le nouvel album d’Emilie Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.