Poil – Brossaklitt : De la joie de vivre pure et simple

S’il m’arrive parfois (souvent (toujours)) de geindre quant à la prétention de certains artistes proggeux, il faut quand même admettre que le boulot pour accoucher de partitions cataloguées « prog » n’est pas une mince affaire. Pour autant, est-il possible de faire des morceaux complexes, élaborés, sans pour autant se confondre en nombreuses péripéties masturbatoires? Grâce à Poil, c’est possible, et ce depuis trois albums maintenant, notamment … Continuer de lire Poil – Brossaklitt : De la joie de vivre pure et simple