Rétrospecaféine #2 : My Bloody Valentine – Loveless

Oui, encore. Voilà un album qui a quasi-ruiné un label, qui a mis longtemps à se mettre en gestion et qui obligera le groupe qui l’a réalisé à s’auto-produire (et son successeur de mettre 22 ans avant de sortir, cf mon article). Bref, oui, je vous gonfle encore avec le groupe le plus classe du monde, My Bloody Valentine, et leur magnum opus, Loveless. Sorti … Continuer de lire Rétrospecaféine #2 : My Bloody Valentine – Loveless

My Bloody Valentine/French Cowboy and the One : De la mémoire

AVANT PROPOS : Cette chronique a été écrite et lue par votre serviteur durant l’émission de branlette Post-Marxiste ERREUR 404 du 7 juin 2013, sur RADIOM, radio associative merveilleuse de Castres. Vous pouvez retrouver le site de la radio via CE LIEN et le podcast de l’émission en question via CET AUTRE LIEN (l’intervention est après deux heures d’émission, vous pouvez tout écouter). Sachez-le. Putain … Continuer de lire My Bloody Valentine/French Cowboy and the One : De la mémoire

My Bloody Valentine – m b v : Du retour des papas et mamans du matage de pompes

Bonsoir, ou bonjour, on s’en fout. On est pas là pour discuter temporalité, le temps est aussi solvable en sujet de chronique qu’une soirée Tapas chez le chinois du coin. Non, si je viens hanter les plates bandes de ce fort beau site fort bien requinqué, c’est pour vous parler de musique. Jusque là, ça va, pas trop de choc. Mais si je viens à … Continuer de lire My Bloody Valentine – m b v : Du retour des papas et mamans du matage de pompes

Dissonant Nation, les Sauvages.

Tu as envie d’écouter du rock garage ? Intéresse toi donc à Dissonant Nation. Ce jeune power trio en provenance d’Aubagne renouvelle le rock dans sa plus simple expression. Il le sublime, entre intensité maîtrisée, sonorités acides, maturité et performance scénique sans comparaison. Lucas, Simon et Loïc laissent dans leur sillage une impression marquante dès lors qu’ils sont sur scène. Le groupe nous emmène dans … Continuer de lire Dissonant Nation, les Sauvages.