Midnight Coffee
le webzine sur l'actu musicale et artistique


Tant que Deadmau5 n’arrivera pas à nous surprendre

05.07.2014 // DJK // 0 Commentaire

deadmau5

Tout le monde connait ce logo, ce casque de smiley géant aux oreilles décuplées. Mais peu de monde connait qui se cache en dessous. Loin d’être un Daft Punk, Deadmau5 c’est le mec borderline de la musique électronique. Le mec qui n’a besoin de personne pour que sa musique soit écoutée par des millions de gens à travers le monde. Deadmau5 est un courant à lui tout seul et sa fan-base est aussi motivé pour défendre son artiste qu’une modeuse blog à l’ouverture d’un Primark. Bref, c’est donc en pesant mes mots que je vais vous parler de son nouvel album:  »while(1<2) ».

Excentrique, boule d’énergie et troll invétéré, Joel Zimmerman est le trublion de l’EDM. Dans ces derniers faits marquants, on parlera de son choix d’avoir joué, à l’Ultra Music Festival 2014 (l’événement EDM de la Winter Music Conférence de Miami), un remix d’Animals, hymne de l’EDM, avec une comptine pour enfant. À voir absolument !
Même si il renie cette étiquette EDM, le grand public le classe volontiers sous ce genre mainstream alors qu’il propose autre chose que des head bangers pour ravers à bottes en fourrures multicolores. Tellement il souhaite se démarquer de ce genre, il évite toutes les invitations à des événements/festivals électronic aux côtés d’autres DJ et préfère organiser ses propres lives comme celui au Earl’s Court (2 heures de show qui sera repris par Hardwell et Dimitri Vegas&Like Mike mais chut on dira rien). Bref, Deadmau5 c’est un antisocial qui souhaite faire les choses bien.

Après 6 albums studio, dont « Album Title Goes Here » jugé trop commercial par certain, la souris morte canadienne revient à ses origines, avec ce septième album studio nommé « while(1<2) » (ou en langage informatique: tant que 1 sera inférieur à 2, il faut exécuter… donnant ainsi une boucle infinie). 25 titres déjà connus par les abonnés du compte Soundcloud de Deadmau5 (mais retiré de son compte en faisant la sélection des titres qui ferait partie de son album; oui parce que Deadmau5 produit beaucoup et partage tout sur son soundcloud), réparti sur 2 CD sans compter les deux mix d’une heure chacun reprenant les titres de chaque disque, qui nous emmène dans un exercice que le Canadien connait très bien à savoir la trance: un courant musical de musique électronique mélodieux et connu pour être des morceaux dépassant allègrement les 6 minutes.

 

« while(1<2) » est un disque transe donc où Joel nous montre la discipline qu’il respecte en réalisant ces 25 morceaux. Des morceaux bons, allant jusqu’à être sympathique mais qui ne répondent pas à l’attente de nos oreilles aiguisées, à savoir de la nouveauté. Aucun risque n’est pris, à part peu être sur le remix d’Ice Age et Creep où il touche à de l’expérimental, aucune vraie proposition artistique. Des morceaux bons individuellement mais ne formant pas un tout. Dommage.

 

Deadmau5Malheureusement, et comme je n’aime pas le dire,  » while(1<2) » plaira au puriste de l’artiste. Néanmoins intéressant, il ne séduit pas l’auditeur curieux qui attend autre chose que de la trance mélodique des années 2000. En écoutant Deadmau5, on se fait des films, on nous emporte dans des histoires sans fonds qui nous dérange plus qu’elles nous divertissent.


Ecrit par DJK

Cannois passionné par les musiques électroniques, d'Hip Hop venant d'Outre-Atlantique tout en ayant un péché mignon pour la Pop. Ultra-connecté, il est blogueur et DJ à ses heures perdus.

D'autres articles de DJK



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑