Heza, le nouvel album du duo Generationals : Un goût d’été dans les oreilles

Generationals, ce nom ne vous dit peut être rien ou bien peut être avez-vous eux la chance de croiser votre chemin avec le morceau “Ten-Twenty-Ten” et peut être même fait-il partie de votre playlist pour les voyages. En effet le duo formé de Ted Joyner et Grant Widmer, tous deux originaires de Nouvelle-Orléans avait réussi un coup de maître en ce qui concerne les morceaux sympathiques développant leur propre paradigme en la matière et il est simple : claquement de mains, un tempo rapide, des sonorités de guitare typés 60’s et des paroles peu recherchées mais pas stupides pour autant.

 Ainsi voilà nos deux compères de retour avec un album intitulé Heza, produit par Polyvinyl Record Co., le CD composé de 10 titres commence très bien avec “Spinoza” qui fait l’ouverture du LP, on retrouve le fameux modèle posé par le duo avec “Ten-Twenty-Ten”, vous savez ce genre de musique qui va parfaitement avec un paysage qui défile en train, en voiture ou pédibus, l’allégresse de la conquête de l’inconnu et du nouveau. Le petit morceau aux senteurs estivales bien sympa en d’autres termes. De là, l’album se retourne sur lui-même, laissant tomber le rythme en faveur d’amplifier les éléments inorganiques, brouillant ainsi les mélodies vives.

 Et c’est là que ça devient intéressant pour deux des titres : »You Got Me » et « Extra Free Year » où ils vont pousser plus loin créant presque un nouveau paradigme qui serait propre au duo, ils ré-imaginent leur son et ils auraient dû continuer dans cette voie là, sauter du précipice et tenter le coup. Au lieu de cela tel Hoenir (Dieu nordique connu pour son indécision, un peu de culture n’a jamais fait de mal) le duo nage entre deux eaux, en s’en tenant à la moyenne : le résultat ? Des chansons qui sonnent à plusieurs reprises comme du Vampire Weekend low-cost. Néammoins Heza à le don de vous endoctriner dans ce style relaxant et confortable créant une ambiance typé summer time/glandouille très appréciable. En réalité la véritable erreur des Generationals, ce n’est pas de ne pas avoir creusé plus profond dans le style des titres “You Got Me » et « Extra Free Year« , non, ils se construisent encore et les albums prochains nous le montrerons certainement. Non, le vrai problème pour le duo est le timing, en effet avec la sortie proche du prochain album de Vampire Weekend, j’ai bien peur que Heza se fasse vite oublier.

Anecdote, la vidéo Youtube est tirée de la chaine de MrSuicideSheep, un youtuber mélomane partageant ses coups de coeurs auditifs sur la toile et autant dire que cela vaut le détour, n’hésitez pas à fouiller, on y reviendra sans doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.