Les Oubliés de 2012, Partie 1 : Prog, Doom et autres joyeuseries musicales

En ce milieu d’année 2013, trois rédacteurs de Midnight Coffee ont décidé de revenir sur des perles de 2012 en six parties qui sont malheureusement passé à la trappe ou qui mériteraient bien plus d’attention qu’elles ont reçu. 

Ancestors – In Dreams and Time

ancestorscoverLe front stoner-doom s’est trouvé un nouveau maître à penser en la personne d’Ancestors. Le groupe avait déjà mis toute la scène en émoi avec seulement deux titres sorti en 2008 sous l’EP Neptune With Fire et avait confirmé sa direction très progressive seventies avec Of Sound Mind qui regorgeait d’hommages au Floyd. In Dreams and Time arrive à s’affranchir des influences trop marquées de ses prédécesseurs pour proposer ce qui se fait de mieux en terme de Doom Psyché. Un véritable petit chef d’oeuvre qui peut trouver sa place dans la discothèque d’un gros barbu fan de rythmes à 80 BPM ou du progueux en mal de sensations fortes.

à écouter d’urgence : The Last Return, First Light

 

Birds in Row – You, Me, And the Violence

you mePutain. C’est le premier mot qui m’est sorti de la bouche après l’écoute de Pilori, titre d’ouverture. Jamais un album n’aura aussi bien porté son nom. Le Punk Hardcore de Birds in Row dans la pure veine de Touché Amoré (pour ne citer qu’eux) prends aux tripes (Le titre éponyme, Pilori), retourne l’auditeur dans tous les sens pour au final le laisser seul, impuissant face à un tel déluge de violence et de haine. Sincère, désespéré au possible, ultra violent, Birds in Row nous montre qu’en France, on sait aussi allumer les ricains sur leur propre territoire. Jubilatoire.

lolilol

à écouter d’urgence : Pilori; You, Me, And the Violence; Guillotine

 

Twelve Foot Ninja – Silent Machine

Twelve-Foot-Nina-Silent-Machine-ArtworkL’énorme surprise de 2012. Sorti tout droit du pays des kangourous  les cinq ninjas explosent avec une musique ultra originale regroupant Djent, Rock, Reggea, Bossa Nova (et bien plus encore)… offrant au passage des morceaux ultra cohérents (loin des musiques « patchwork » du style lancé par Mr Bungle il y a maintenant plus de 20 ans) et sacrement bien foutu. Assez mainstream pour être apprécier du premier coup tout en étant très recherché, Twelve Foot Ninja se place très largement au dessus du lot, prouvant que le metal à encore de belles choses à dire

lolilol

à écouter d’urgence : Ain’t That a Bitch, Luna, Silent Machine, Rogue, Shuriken…

lolilol

Obsidian Kingdom – Mantiis

Obsidian Kingdom cover« Tu arrêtes tout ce que tu es en train de faire et tu file écouter Obsidian Kingdom« .  C’est grâce à ce texto matinal en plein été  que j’ai fait la découverte de ce petit bijou. Composé d’un seul et unique titre découpé en 14 actes, Mantiis est à posséder pour tout amateur de musique progressive. Obsidian Kingdom arrive à enchaîner les parties acoustiques et metal à la manière du Opeth des grandes heures, à intégrer superbement du saxophone en plein milieu d’un délire Gilmouresque mais surtout à rendre tout ce beau bordel extrêmement cohérent et sans bavure. Tout ça en téléchargement gratuit. Oui monsieur.

à écouter d’urgence : Tout, et d’une traite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.